La scène qui sauve les meubles…

Publié: avril 25, 2009 dans Les meilleures scènes
 
  Vous êtes assis dans la salle de cinéma, en train de canter parce que le film est un navet. Les acteurs sont nuls. Le scénario est à chier. En plus çà pue dans la salle, et l’ado aux boucles d’oreilles à vos côtés parle au cellulaire (à un ami dans la 3e rangée)… Et çà ne fait que 37 minutes que c’ est commencé….Vous vous apprêtez à sortir pisser pour passer le temps et bang! Une scène formidable vous prend par surprise et vous force à vous cramponner à votre chaise d’excitation. Vous donnez même un coup de coude amical à l’ado en approbation. C’est tellement bon que vous songez à vous acheter le DVD à sa sortie et sauter directement au chapitre 14 lors du visionnement.
 
C’est très rare, mais cà arrive.
 
 
L’attaque de Pearl Harbor (Pearl Harbor, 2001)
 
Cà devait être une épopée romantique Titanicquesque, mais le résultat fut l’un des navets les plus risibles de l’histoire du cinéma. Le film dure plus de trois heures de slow-mo et de prises de vues trop léchées comme si c’était une pub de Visa. Mais la scène d’attaque des Japonais est absolument spectactulaire. La scène parfaite pour faire un demo de cinéma maison. Ca pète de partout. Bing! Bang! Wrrrrrrrrr! Cà m’a donné le goût d’être un kamikaze pendant 20 minutes. Vive Michael Bay!
 
 
 
 
 
Le duel Darth Maul/Obi-Wan/Qui Gon Jinn (Star Wars Episode I: The Phantom Menace, 1999)
 
J’ai probablement fait la gaffe de voir ce film en avant-première à 2AM. Dès la première scène, je sentais qu’on aurait droit à un navet (je crois d’ailleurs avoir entendu le type déguisé en Jedi à mes côtés soupirer "I sense a great disturbance in the Force"). S’ensuit une histoire de complot politique endormante avec des aliens parlant en japonais, de la mauvaise direction et possiblement les pires dialogues que j’ai jamais entendus…. Et surtout apparaît Jar Jar…. Un être tellement abjecte que j’avais des sueurs de honte en regardant le film. Tout le monde dans la salle, y compris ceux déguisés en Ewoks étaient écrasés d’horreur. Puis vient ce combat formidable, où enfin on peut voir des Jedis combattant dans la puissance qui leur est due. Il y a même eu des applaudissements. (Mais bon, tout le monde s’est rendormi dès que Darth Maul s’est fait choppé en deux)
 
 
 
 
 
Le crash et la poursuite (Deathproof, 2007)
 
La 2e partie de Grindhouse réalisée par Quentin Tarantino est divisée elle même en deux segments. Chaque segment comporte une bonne heure de dialogues emmerdant où Tarantino tente d’être Tarantinesque. Mais chaque segment se termine de façon spectaculaire. Le premier est l’accident causé par Stuntman Mike (Kurt Russel) contre la voiture avec les quatres filles. C’est le crash le plus spectulairement sanglant que j’ai jamais vu, genre qui ferait une bonne annonce de la SAAQ. Le 2e segment quant à lui se termine avec une poursuite où Zoe Bell (une cascadeuse/actrice) se cramponne à une Dodge Challenger blanche (car elle tripe sur le film Vanishing Point un film culte des années 70 avec le même modèle). C’est l’une des meilleurs scènes de poursuite jamais filmée.
 
 
 
 
 
 
Le combat avec l’escabot (Jackie Chan’s First Strike, 1996)
 
Ceci s’applique généralement à tous les films de Jackie Chan, surtout ceux importés. On doit toujours patienter à travers un scénario de série Z  pour voir les scènes de combats. La scène de First Strike où Jackie Chan s’empare d’un escabot métallique et le fait virevolter autour de sa tête tout en sautant à travers est d’une perfection inoui. Aaah. Ca me donne de gout de ressortir ma copie en VHS.
 
 
 
 
 
 
Les circuits (Grand Prix, 1966)
 
Ce film de John Frankenheimer (Ronin) est le meilleur film de Formule 1 jamais fait (bon y’en a pas beaucoup). Mais un scénario générique a visiblement été tissé autour des scènes de courses. C’est vraiment abominable. Mais ces scènes de courses… Wow! Je possèdais ce film en HD-DVD et compte le racheter en blu-ray. Ma scène préférée est le circuit ovale de Monza.
 
 
 
 
 
Destruction de la Maison Blanche (Independance Day, 1994)
 
La bande annonce de ce film m’a fait frémir de peur en m’imaginant Montréal se faisant pulvériser. Puis quand ID4 est sorti, ce fut un navet patriotique rempli de clichés et d’imbecilités. N’empêche que la scène d’attaques reste quand même satisfaisante. Disons que quand çà passe à TVA, je ne zappe pas cette scène.
 
 
 
 
 
Highway 101 (The Matrix Reloaded, 2002)
 
Beaucoup de gens détestent les suites du révolutionnaire The Matrix. For the record, je les ai adorées, mais je peux comprendre que Reloaded  n’est qu’un ramassi de scènes d’actions intercoupées d’incompréhensibles charabias metaphysiques. Ceci dit, personne ne contestera le divertissement que procure la poursuite sur l’autoroute. On y voit  les héros s’enfuire des agents, des sbires du Merovingien et de la police. Puis on a Trinity à contre-sens à moto. C’est complètement fou.
 
 
 
 
 
Vous avez d’autres exemples? Laissez vos commentaires!
 
commentaires
  1. Jean-François dit :

    Hannibal, la scène du souper? autrement, le film est vraiment plutôt poche. je sais que c\’est également une sc`ne de mort célèbre, mais ça fait un véritable doublé je crois

  2. Frederic dit :

    Ouaip. C\’est un bon choix.

  3. Alpha dit :

    Il paraît que lors de l\’explosion de la Maison Blanche dans Independance Day, on peut voir un bâton de colle sortir de la maquette … Je ne l\’ai pas vu, alors je ne peux rien dire ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s