Boulot: Assassins

Publié: mai 21, 2009 dans Les meilleures scènes
Le prochain Terminator sort la semaine prochaine. On y reverra peut-être la face de Schwarzie en image de synthèse à défaut d’avoir le gouverneur lui même dans son rôle du T-800, cette machine à tuer qui ne reculait devant rien pour éliminer sa cible. Hollywood nous a exposé à tout plein d’autres tueurs, certains sadiques, certains contraint de faire ce sale boulot qu’ils détestent.
Leon (Jean Reno dans The Professional, 1994)
Leon a une vie morne. Métro-boulot-dodo. Sauf que le boulot c’est de dispatcher des méchants, et le dodo c’est assis dans un sofa l’arme au poing. Il aime boire du lait, les films musicaux, sa plante et les petites filles précoces de 12 ans.
 
 
 
*Bleep!* (Uma Thurman dans Kill Bill Volume 1, 2003)

Elle donne son 4% à Bill, son patron et amoureux, pour ne plus avoir à faire cet horrible travail et avoir une petite vie de famille normale. Ce dernier over-reacte et la laisse pour morte après avoir fusillé tous ses proches lors d’une pratique de cérémonie de mariage. *Bleep!* enfilera un habit jaune de Bruce Lee, se munira d’une épée Hanzo et sa vengeance sera terrible.
 
 
 
 
Vincent (Tom Cruise dans Collateral, 2004)
Cet assassin, incarné par le fameux scientologue dans un de ses rôles pré-Oprah, se fait de plus en plus vieux (à moins que les cheveux gris, c’est juste pour matcher avec le veston.) Il doit éliminer plusieurs cibles avant l’aube et tient un chauffeur de taxi en otage comme moyen de transport. Je me demande qu’est-ce que çà aurait donné s’il avait tenu en otage un chauffeur d’autobus à la place.
 
 
 
Anton Chigurh (Javier Bardem dans No Country for Old Men, 2007)
Ne laissez pas la coupe de cheveux et la bonbonne à piston vous tromper: cet homme est extrêmement dangereux et un coup de pile-ou-face pourrait signifier votre mort.
 
 
 
Monsieur et Madame Smith (Brad Pitt et Angelina Jolie dans Mr. And Mrs. Smith, 2005)
Un couple marié sur le bord de la rupture retrouve l’amour lorsqu’ils découvrent qu’ils sont chacun des assassins de firmes différentes chargés de s’éliminer l’un l’autre. C’est plus efficace que les conseils matrimoniaux. Le film est comme The War of the Roses avec des fusils.
 
 
 
Jason Bourne/David Webb (Matt Damon dans The Bourne Trilogy, 2002-2007)
Il entre dans un restaurant et en deux secondes est capable de retenir combien de personnes sont assises au bar, où sont les sorties d’urgence, quels sont les numéros d’immatriculations des 5 voitures garées à l’extérieur et quelle est la recette du plat du jour… mais il ne connait pas sa propre identité, alors ne lui demandez pas son numéro d’assurance sociale.
 
 
 
Nikita (Anne Parillaud dans La Femme Nikita, 1990)
Ex-droguée criminelle transformée en formidable tueuse, elle se fait toujours assigner les boulots au moment le plus inopportun, comme pendant un voyage en amoureux où elle doit atteindre sa cible pendant que son chum croit qu’elle est aux chiottes. PS: Évitez le remake Point of No Return comme la peste.
 
 
Jules Winfield (Samuel L Jackson dans Pulp Fiction, 1994)
Entre les conversations d’hamburgers européens et de technique de massage de pieds, l’homme sous l’afro se plait à furieusement assassiner ses cibles en citant des passages de la Bible. "..and I will strike down upon thee with great vengeance and furriooooous angeeeer…!"
 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s