Vive Pixar!

Publié: mai 28, 2009 dans Les meilleures scènes
Aucun autre studio n’a une fiche aussi parfaite que Pixar. Année après année leurs films sont une marque d’excellence. Même Cars et A Bug’s Life, leurs efforts moindres, sont meilleurs que tout ce que fait Dreamworks Animations. Selon plusieurs critiques, ils se sont encore surpassés avec UP qui sort ce vendredi en salle. Les douze premières minutes sont apparemment ce qu’ils ont fait de plus adulte. En attendant, voici mes dix meilleurs moments de ces films à voir et à revoir.
 
10- For the Birds (2000)
Le seul de leurs excellents court-métrages sur ma liste mais le plus drôle avec tout ces petits oiseaux jacassant. Totalement pissant.

 
 
 
9- L’arrivée de Buzz Lightyear (Toy Story, 1995)
Woody et les autres jouets sont effrayés par l’arrivée du nouveau cadeau d’Andy, Buzz le Patrouilleur de l’espace qui est tellement cool qu’ils pourraient tous finir dans une vente de garage. Le choix d’opposer Woody le cowboy versus Buzz le cosmonaute est un coup de génie car çà représente bien comment les jouets spatiaux ont clanché les jouets de western dans les années 60 comme le dit si bien Stinky Pete dans Toy Story 2: "SputniK! Once they went into space, kids only wanted to play with space toys!"
 
 
 
 
8- La critique critique (Ratatouille, 2007)
Branle-bas de combat dans le restaurant pour servir un plat à Anton Ego, la sévère critique culinaire. Ce dernier est surpris de se faire servir de la ratatouille, un plat si commun et ridicule! Pourtant une seule bouchée lui rappelle son enfance et tout son cynisme disparaît à l’instant. Il écrit ensuite son profond commentaire qui est en quelque sorte une critique des critiques. 
 
 
 
 
7- Les Méduses (Finding Nemo, 2003)
J’ai une fascination et une horreur pour les méduses et cette scène est à la fois hideuse et magnifique alors que Marlin et Dory zigzaguent à travers un banc de ces dangereuses créatures gélatineuses.
 
 
 
6- When she Loved Me (Toy Story 2, 1999)
Il faut applaudir ce moment (avec l’excellente chanson de Sarah McLachlan) qui raconte comment Jessie est devenu une poupée délaissée alors que sa propriétaire devenait adolescente. C’est probablement la scène la plus triste que j’ai vu dans un film d’animation (en excluant bien sûr Grave of the Fireflies et Démétan!)
 
 
 
 
5- Elastigirl à la Rescousse (The Incredibles, 2005)
Je vais surement passer pour un crétin, mais dans mon dictionnaire à moi, Helen Parr est une milf. Elle est vraiment trop hot. Flexible et élastique et la seule femme qui n’a pas dû trop souffrir en accouchant de ses trois enfants. La scène où elle s’infiltre dans la base du méchant pour secourir son mari est excellente et se classe parmi les moments classiques d’espionnages style James Bond.
 
 
 
 
4- Rencontre avec Dory (Finding Nemo, 2003)
Marlin trouve sur son chemin un hilarant tang bleu (incarné avec brio par Ellen Degerenes et Anne Dorval en français) qui a un trouble de mémoire à court terme. 
Elle a les réplique les plus drôles du film comme "Hey, look, balloons. It is a party!" en voyant des mines ou "Hey, I can speak whale! Whooooooooo!". C’est un des meilleures personnages que Pixar a inventé.
 
 
 
3- Une autre journée à la job (Wall-E, 2008)
Je trouve toute la première partie muette de ce film fascinante pendant qu’on voit le train-train quotidien de Wall-E qui inspecte les déchets qu’il trouve à la recherche de souvenirs et qui construit ces énormes gratte-ciels d’ordure. C’est habilement raconté de façon simple avec grande économie.
 
 
 
 
2- Bataille avec l’OmniDroid (The Incredibles, 2005)
La meilleure scène du meilleur film de Pixar où l’on voit les héros affronter un énorme robot. Ce qui est génial c’est de voir chaque membre de la famille mettre à profit ses pouvoirs respectifs, ce qu’on voit rarement dans les films avec un groupe de super-héros où il y en a toujours un qui se pogne le beigne (genre Cyclops dans X-Men.)
 
 
 
 
1- Porte à porte (Monsters Inc., 2001)
Ce film est loin d’être mon meilleur Pixar mais cette scène ridiculement énergique et flyée est ma préférée. On y voit Mike et Sully tenter de retrouver Boo et son kidnappeur à travers toutes ces portes en mouvement et l’expression "Prendre la porte" prend ici une toute autre signification. Le travail exigé pour faire cette scène a dû être énorme.
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s