La Fête des (mauvais) Pères

Publié: juin 20, 2009 dans Les meilleures scènes
Oui, c’était inévitable. Après mon article sur les mauvaises mères, voici les mauvais pères. On a encore une fois droit à une panoplie de psychopathes qui me servent de modèles à ne pas suivre lorsque j’élève ma fille. (Note, je choisis d’ignorer Darth Vader, parce que je suis tanné qu’il se retrouve dans toutes mes listes)
 
Jack Torrance (Jack Nicholson dans The Shining, 1980)
Papa est un écrivain (redondant) qui prend une petite pause de son travail ardu pour jouer à cache-cache (ou plutôt à la "tague-hachée") avec fiston dans un labyrinthe de cèdres.
 
     "…Danny, goddamit! You didn’t finish your broccoli!.."
 
Bill Maplewood (Dylan Baker dans Happiness, 1998)
Ce gentil psychiatre accepte que fiston invite son ami le petit Johnny à coucher. Ce que fiston ignore est que papa est un pédophile et la nuit venue, il drogue tout le monde dans la maison et sodomise Johnny incognito. (oui. C’est de très mauvais goût)
"Are you wearing your Pokemon pajamas?"
 
Ed Wilson (Rodney Dangerfield dans Natural Born Killers, 1994)
Pouilleux personnage qui n’a que de belles choses à dire de sa fille Mallory (Juliette Lewis) du genre "I’ll show her a little tenderness, after I eat. When I get up there, she won’t see my face for an hour." Juliette Lewis me tape sur les nerfs, mais ne mérite pas qu’on la maltraite de la sorte.
 
        "…Either you get on your knees or I’ll make you rewatch Back to School!…"
 
Daniel Plainview (Daniel-Day Lewis dans There Will Be Blood, 2007)
Prospecteur de pétrole misanthrope utilisant son fils adoptif comme objet de promotion. Il devient plus tard alcoolique et tellement grincheux qu’il rejettera ce fils qui est sa seule famille.
 
 
              "Son. Let’s go to McDonalds. I’ll drink YOUR milkshake."
 
Allie Fox (Harrison Ford dans The Mosquito Coast, 1986)
Quoiqu’il aime ses enfants, les embarquer dans un dangereux voyage genre Apocalypse Now dans une jungle en Amérique Centrale pour y construire une usine à glace n’est pas très responsable.
 
                      "…Dad? Let’s go home. I miss my Xbox…"
 
Rick Spector (Michael Bowen dans Magnolia, 1999)
Papa est content que fiston soit un petit génie et qu’il puisse ramasser le pognon à ce jeu télévisé auquel il participe et gagne continuellement . Papa pogne les nerfs après fiston lorsque celui-ci se voit refuser une pisse urgente et mouille son pantalon LIVE à la télévision.
 
       "…Just make a freakin’ knot in it and continue!!!" 
 
 
Denethor (John Noble dans The Return of the King, 2003)
Papa n’aime que l’un de ses fils, Boromir, mort au combat. Son autre fils Faramir n’est pour lui que de la chair à canon et l’envoie dans une mission suicide contre les milliers d’Orcs qui s’amassent à Osgiliath. Il lui dira même avant qu’il parte que ce n’est pas important de la manière qu’il revient du combat.
 
               "….one less mouth to feed…
 
Roy Neary (Richard Dreyfuss dans Close Encounters of the Third Kind, 1977)
Désabusé par la vie de banlieue, il prend sans penser deux fois la chance de quitter la Terre avec des extra-terrestres laissant sa femme et ses trois enfants.
 
   "…Oh please take me with you! I can’t stand the shopping!"
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s