Anthologie de décès

Publié: juillet 17, 2009 dans Les meilleures scènes
On est parfois saisi par la façon avec laquelle certains des personnages de nos films favoris « trouvent » la mort, comme on le dit parfois au Téléjournal. Il est rare qu’ils l’aient cherché, et encore moins par les moyens qui sont parfois mis de l’avant pour les achever. Dans cet esprit et pour se changer un peu les idées de la température (qui pour certains semble être un supplice pire que de rencontrer le fossoyeur), voici quelques décès mémorables.
  
SPOILERS! (et ce n’est pas pour les âmes sensibles)
  
Dépressurisé! (Vilos Cohageen dans Total Recall, 1990)
Lors de votre prochain voyage sur Mars, une chose à se rappeler si jamais vous désirez prendre une petite promenade de santé à l’extérieur: Apportez vous de la crème solaire (FPS 170), une petite collation, et surtout n’oubliez pas votre scaphandre. Sinon vous trouverez le prix de la balade exorbitant (dans le sens de).
 
                "…well at least we didn’t get any rain…"
 
 
 
Frigorifié! (Jack Torrance dans The Shining, 1980)
Pauvre Jack. Il se perd dans un labyrinthe de cèdres en poursuivant son fils avec sa hache et fini par y laisser sa peau. Il y a aussi apparemment perdu sa débrouillardise; Il aurait bien pu se tailler une sortie avec sa hache et en sortir du maudit labyrinthe.
 
                 "Now , why didn’t I think of that!?"
 
Châtiés! (Belloch, Toht et Dietrich dans Raiders of the Lost Ark, 1981)
Les trois leaders nazis apprirent de façon horrible qu’ils auraient dû garder les yeux fermés avant d’ouvrir l’Arche. La face de Dietrich est pétrie à mort, Toht fond comme cire de chandelle (on pourrait dire littéralement) et finalement Belloch, qui devait avoir la tête plus dure que les autres, explose en milles morceaux. On peut par la suite s’imaginer Dieu ricanant en pensant à sa créativité. 
 
 
                        "…is it me or is it hot in here?"
 
 
 
Cuisiné!  (Paul Krender dans Hannibal, 2001)
Le détective Krender (Ray Liotta) est drogué et invité à partager un repas avec Hannibal Lecter (Anthony Hopkins) et Clarice Sterling (Julianne Moore). Au menu: des bouchées de sa propre cervelle qu’Hannibal fait sauter dans une poêle après lui avoir enlevé le scalp. Un bon Chianti, pas trop corsé avec ça.
 
                            "…Hmmm… Tastes like chicken!…"
 
 
Constipé! (Vincent Vega dans Pulp Fiction, 1994)
Le distrait Vincent (John Travolta) s’étant infiltré chez Butch (Bruce Willis) afin de lui faire la peau, décide de laisser son arme semi-automatique sur le comptoir de la cuisine, avant d’aller couler un bronze. Evidemment, Butch (Beutch dans la version frenchie) revient chez lui, et lorsqu’il entend la chasse d’eau, descend Vincent à bout portant avec sa propre arme.
 
  
    "…whoah, these weight-loss tricks are amazing!…"
 
 
Flatulé! (Michel, La Grande Bouffe, 1973)
Un mix intéressant du cuisiné et du constipé. Dans ce film, où tout le monde se suicide par excès de bouffe, Michel Piccoli, entouré de Mastroianni et Noiret, trouve la mort par ses flatulences, et ce qu’on déduit être une indigestion qui se solde avec une diarrhée soudaine et mortelle. Çà me rappelle le dernier repas chez ma belle-mère.
 
 
 
Liquéfié! (Emil Antonowsky dans Robocop, 1987)
Le pauvre Emil conduisant un camion-cube et tentant d’écraser Robocop fonce dans un silo de déchets toxiques et en ressort plutôt magané. Clarence Bodicker le fait accidentellement exploser comme une balloune rempli d’eau avec sa voiture.
 
                           "No pictures, please!"
 
 
 
Raboté! (Carl Showalter dans Fargo, 1996)
Grimsrud (Peter Stomare) est exaspéré d’entendre chialer sans cesse Carl (Steve Buscemi). Il l’assomme et fini le tout en le passant dans la machine à copeaux de bois. Il sera dur pour la police de faire l’autopsie.
 
 
 
Enterré! (Rex dans The Vanishing, 1988)
Après avoir obsessivement recherché sa femme disparue pendant près de trois ans, Rex se fait contacter par le kidnappeur qui lui offre de savoir ce qui lui est arrivée à condition de revivre les mêmes supplices. Finalement Rex se fait droguer et se réveille enterré vivant dans une tombe. (PS: Ne pas confondre avec l’abominable remake mettant en vedette Kiefer Sutherland)
 
 
             "…How agravating…. I left my cell phone in the car…"
 
 
Héli-Charcuté! (Le gros nazi dans Raiders of the Lost Ark, 1979)
Indy se bat contre un gros soldat nazi (Pat Roach), autour d’un bombardier en marche et mange une claque. Par chance, le gros nazi se fait charcuter par l’hélice.
 
 
 
 
Décapité! (Jennings dans The Omen, 1976)
Pendant qu’il enquête sur la nature diabolique d’une jeune garçon, ce photographe se trouve malencontreusement décapité par une large fenêtre transportée par un camion mal embrayé. La scène a un peu mal vieillie mais reste un classique.
 
 
 
 
Gonflé! (Thunder dans Big Trouble in Little China, 1986)
Pauvre Thunder. Son maître Lo Pan vient d’être assassiné et çà l’enrage. Au lieu d’en parler il garde tout çà en dedans, et puis n’en peu plus: il éclate.
 
           "…I’ve got these terrible flatulences!…"
 
 
 
Catapultée! (Ms. Deagle dans Gremlins, 1984)
Les petites créatures malicieuses sabotent la chaise électrique de cette vieille chipie morose et celle-ci se trouve catapultée à travers le 2e étage de sa maison.
 
 
 
 
Écrapoutissé! (Tim Carpenter dans Final Destination 2, 2003)
On le sait tous. On n’échappe pas à la mort. C’est ce qu’apprennent tous ces jeunes dans cette série loufoque mais contenant une panoplie de morts ridiculement variées. Ma préférée est celle ou Tim se fait écrapoutir.
 
 
 
Jawzé! (Quint dans Jaws, 1975)
L’Orca est en train de couler, et le gros requin fait basculer le bateau vers l’arrière. Quint glisse dans sa mâchoire grande ouverte.  Il a beau crever mais on ne peut s’empêcher aussi de penser que çà a dû lui faire mal aux couilles.
 
 
 
 
 
Bonus: Voici un bon site géré par des gens qui ont encore moins de vie que moi qui rassemblent des centaines de scènes de mort.
 
 

Merci à Jean-Francois Kuersteiner pour sa collaboration spéciale.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s