Trou de mémoire

Publié: août 30, 2009 dans Les meilleures scènes
 
C’était ma fête il y a quelques jours. Je ne rajeunis pas. Un jour (le plus loin possible, on l’espère), les bobos vont commencer à apparaître. Pour moi, le pire serait souffrir d’Alzheimer, cette horrible maladie qui efface nos souvenirs et finalement enraie notre vécu. C’est comme si l’on devenait inexistant, n’ayant eu aucun impact sur le monde dans lequel on vit (du moins c’est, je suppose, la perception du patient.)
 
Mais bon, sur une note un peu plus joyeuse, la perte de mémoire est un sujet fascinant quand il est présenté sous forme de thriller ou de comédie. Voici quelques amnésiques mémorables:
 
Leonard Shelby (Guy Pearce dans Memento, 2000)
Ex agent d’assurance tentant de retrouver l’assassin de sa femme. Seul hic: il perd la mémoire après quelques heures et doit donc se laisser des notes lui rappelant où il en est; il prend des photos Polaroid de sa voiture actuelle, de l’hôtel où il réside et de tous les gens qu’il connaît. Il se tatoue les principaux indices sur le corps, tels les initiales et le numéro d’immatriculation de l’assassin.
 
   "…now why do I have a ‘Do NOT forget to buy MILK’ tattoo?"
 
 
Dan Merric (Tom Berenger dans Shattered, 1991)
Cet homme perd la mémoire après un terrible accident de voiture et subit également d’horribles blessures requérant de la chirurgie plastique. Il doit réapprendre à vivre à sa sortie d’hôpital. Il réalise qu’il est marié à une jolie femme et qu’il est un riche architecte à succès… puis il commence à avoir des flashbacks. Est-ce que sa femme le trompait? Est-ce que son accident en était réellement un? Qui est-il vraiment? Attention: Punch invraisemblable pour le dessert.
 
 
  "…I knew a good joke, but I kinda forgot it…."
 
 
Maurice Pogue (Dana Carvey dans Clean Slate, 1994)
Investigateur privé au beau milieu d’une importante enquête et d’une relation amoureuse. Le problème est qu’il perd la mémoire à chaque réveil. À bien y penser, la carrière de Dana Carvey est maintenant aussi oubliée.
 
"…what was I doing in the bed naked with that dog this morning?" 
 
 
Jason Bourne (Matt Damon dans The Bourne Identity, 2002)
Il entre dans un restaurant et en deux secondes est capable de retenir combien de personnes sont assises au bar, où sont les sorties d’urgence, quels sont les numéros d’immatriculations des 5 voitures garées à l’extérieur et quel est le spécial du jour… mais il ne se rappelle plus de sa propre identité, alors ne lui demandez pas son numéro d’assurance sociale (oui, oui, je sais, c’est un cut n’ paste de mon article Boulot: Assassin!
 
 
      "…Are you sure I owe you that much money or 
          are you taking advantage of my amnesia?"
 
 
Samantha Caine (Geena Davis dans The Long Kiss Goodnight, 1996)
Elle est une mère de famille modèle qui fait les meilleurs carrés de Rice Crispies en ville. Puis elle reçoit un coup sur la caboche ravivant les souvenirs de sa vie passée: elle est en fait une dangereuse agente secrète et ses anciens collègues essaient maintenant de la liquider. Ce film mal aimé est un spin féminin sur The Bourne Identity.
 
  
         "I double-dare you to repeat what you just
                   said about Cutthroat Island!"
 
 
Joel Barish (Jim Carrey dans Eternal Sunshine of the spotless Mind, 2004)
Il subit une intervention chirugicale lui permettant d’effacer son ancienne copine de sa mémoire, mais ce n’est que lorsque qu’il voit ses souvenirs se volatiliser un à un qu’il réalise à quel point il en est encore amoureux. Eternal Sunshine est un excellent film étrangement romantique.
 
"…I hope they erase all my memories of Batman Forever!" 
 
 
Douglas Quaid (Arnold Schwarzenneger dans Total Recall, 1990)
Un ouvrier de la construction se fait implanter la mémoire d’un voyage sur Mars (la façon la plus sécuritaire de voyager dans le futur), mais constate que cet implant entre en conflit avec ses propres souvenirs; il réalise qu’il est possiblement un agent-secret et se trouve bientôt mêlé à un complot planétaire tournant autour du commerce d’oxygène. Mais est-ce là la vérité ou simplement une fabulation de son subconscient?
 
 
         "…I hate these root-canal procedures…."
 
 
Henry Turner (Harrison Ford dans Regarding Henry, 1991)
Avocat impitoyable qui se fait tirer une balle dans la tête durant un vol de dépanneur. Il en perd la mémoire et doit réapprendre à connaître sa famille maintenant étrangère… et il deviendra un meilleur homme.
 
"Strange. I thought I was an archeologist in my past life."
 
 
Rita (Laura Harring dans Mulholland Drive, 2001)
Suite à un accident de voiture, Rita devient amnésique et cherche à savoir qui elle est avec l’aide d’une jeune actrice pétillante appelée Betty. Elles se retrouvent bientôt dans une enquête où illusion et réalité s’entremêlent. On n’y comprend rien à l’histoire, mais ce n’est pas grave car il y a une bonne scène de lesbiennes en action.
 
   
    "Do you have any idea what’s that blue box?"
      "…No. Not even Lynch knows about it…."
 
 
Lucy Whitmore (Drew Barrymore dans 50 First Dates, 2004)
Henry Roth (Adam Sandler) est un mec qui a peur de s’engager dans une relation jusqu’au jour où il rencontre Lucy qui perd la mémoire et l’oublie à chaque réveil. Il doit la recourtiser à chaque jour. Lucy est l’inverse des filles qui habituellement remettent sur le dos des gars les bêtises qu’ils ont fait, et ce plusieurs mois après le fait.
 
 
   "….I’m sorry, can we reshoot this scene? I forgot my lines!"
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s