Plaisir Coupable: The Village (2004)

Publié: septembre 24, 2009 dans Plaisirs Coupables
De M. Night Shyamalan avec Bryce-Dallas Howard, Joaquim Phoenix, William Hurt et Adrian Brody.
 
Shyamalan s’est fait un nom grâce à The Sixth Sense en 1999 pour lequel il fut nominé comme meilleur directeur et meilleur scénariste. Il pondu ensuite Unbreakable et Signs deux autres films que j’adore. Il fut proclamé le ‘prochain Spielberg’ au début des années 2000… Puis vint The Village et ce fut la descente aux enfers. Il réalisa ensuite Lady in The Water en 2006 qui lui valut de se mettre à dos le studio Disney à qui il claqua la porte. Ce film fut nominé pour 4 prix Rasberry (une cérémonie de prix disgracieux) dont pire directeur et pire scénario. En 2008, il dirigea Mark Whalberg dans The Happening, un meilleur succès commercial mais une abomination selon la critique. L’enfant prodige n’est plus. Il est maintenant la risée d’Hollywood. Espérons que The Last Airbender, son adaptation d’une populaire série animée aux racines asiatiques, le remettra back on track.
 
Mais bon, de retour au village… L’histoire se déroule en 1897. Une petite communauté vit isolée de la civilisation parce que des créatures ("Ceux dont on ne parle pas") les empêchent de sortir. Les villageois ont fait un pacte avec ces derniers: ils ne vont pas dans les bois environnants et les créatures laisseront le village tranquille. Ils n’ont qu’une vague idée de ce que sont en réalité ces monstres et seul les "anciens" du village savent ce qui se trouve à l’extérieur. Un jour, un des villageois Lucius Hunt (Joaquim Phoenix) se fait poignarder pendant une querelle et on doit envoyer quelqu’un chercher de la médication. Les anciens choisissent alors une jeune aveugle (Bryce Howard) pour accomplir cette tâche, pensant qu’elle ne découvrira pas la vérité stupéfiante (et complètement farfelue) concernant ce monde qui les entoure.
 
Surligner le paragraphe ci-dessous pour dévoiler le punch:
Nous sommes en fait dans les années 2000. Le village est isolé car ses fondateurs sont des gens désenchantés de la violente vie moderne (ils ont tous subit des drames dans le passé.) Ils ont décidé de renier la civilisation en créant une microsociété et inventant les faux monstres pour garder les gens à l’intérieur du village. Et alors on se pose tout plein de questions du genre d’où viennent tous ces enfants? Pourquoi ils n’ont pas apporté de la médecine de base telle de la pénicilline? Étaient-ils vraiment obligé de vivre comme des moyenâgeux? Comment peuvent-ils se passer de naviguer sur Internet? Pas de cellulaires? D’iPods? De Playstations?!
 
Cette fin farfelue m’a complètement pris par surprise. Çà ne se tient pas du tout debout, mais je peux comprendre que çà devait être une bonne idée sur papier. Cette idée du village isolée, cette microsociété vivant tel des Amish est (presque) inspirante. Oui il y a des trous dans le scénario assez gros pour y laisser passer un cheval, mais c’est une histoire qui extrapole bien la peur et paranoia des gens qui emploient n’importe quels moyens pour se protéger. Cette peur était un sujet bien d’actualité en 2004 aux lendemains du 9/11.
 
J’aime beaucoup ce que fait Shamalyan et ne comprend pas toujours la haine qu’il s’attire. On ne peut lui reprocher d’avoir beaucoup d’imagination. C’est un film expertement bien dirigé et incarné par une belle brochette d’acteurs et je crois que les attentes étaient juste beaucoup trop hautes. C’est loin d’être parfait, mais The Village reste captivant et atmosphérique.
 

  
                                               "…we finally have electrical posts. At last! Television!!"

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s