Mini-Critique: Paranormal Activity (2009)

Publié: octobre 26, 2009 dans Mini-Critique
D’Oren Peli avec Katie Featherston et Micah Sloat
 
Vidéo amateure tournée par un couple habitant une maison où se déroulent d’étranges phénomènes paranormaux. Ils entendent régulièrement d’inexplicables bruits et tentent de capturer l’un de ces événements en installant une caméra dans leur chambre. Ce qui commence avec une simple porte qui s’entreouvre devient bientôt de plus en plus dérangeant et nous vivrons l’appréhension de chacune des nuits suivantes avec eux.
 
Bon, on s’entend. C’est un faux documentaire, tout comme The Blair Witch Project (1999), tourné avec un ridicule budget ($15000!) et précédé d’une énorme vague de hype ("Le film le plus épeurant jamais réalisé!") Le film a été visionné il y a deux ans par un public cible et depuis le bouche à oreille a fait son oeuvre. Une pétition pour distribuer le film à grande échelle a été signée par plus d’un million d’amateurs d’horreur, et le voici donc prêt à être savouré dans votre Mégaplex favori. Comme The Blair Witch Project, c’est inévitable que ce film décevra la plupart des gens qui ont de trop grandes attentes.
 
Alors est-il si terrorisant ce film? Moi personnellement j’ai rarement peur durant un long-métrage. J’ai déjà eu la chienne pendant The Shining mais maintenant j’admire plutôt la cinématographie et les grimaces de Jack. The Exorcist me donne encore quelques frissons. J’admet hésiter à retourner en camping après The Blair Witch Project (je n’ai pas le goût d’entendre des rires d’enfants dans la nuit pendant mon sommeil). Tous les films de gore tel Saw, Friday the 13th ou même le premier Halloween contiennent de bonnes scènes de suspense mais rien qui marque pendant quelques jours.
 
Paranormal Activity est différent. C’est un film qui se fit à l’imagination du spectateur pour bâtir sa propre peur. C’est ce qu’on ne voit pas qui terrorise. C’est la peur d’avoir peur. On est collé à notre siège en analysant chaque bruit que l’on entend. Sont-ce des pas qu’on entend au premier étage? Ai-je halluciné une ombre passée dans le couloir? Quel est ce chuchottement? C’est similaire à être seul à la maison et commencer à paranoier à chaque craquement de mur. On passe de longs moments à regarder le couple dormir et espérer qu’il ne se passera rien!
 
Le problème avec ces faux documentaires (comme Cloverfield) est qu’il faut toujours trouver une raison pour que la caméra continue de tourner. Cela créé des situations où les personnages agissent de façon irréaliste (si ta copine se met à hurler, je doute que tu prennes le temps d’allumer ta caméra). Ici, ils s’en sortent pas trop mal. Ils ont bien établi que le mec est obsédé par la capture de cet événement sur vidéo. Même sa femme le trouve gossant avec ses tournages incessants! Ils ont également réussi à boucher la plupart des "plot holes" tel donner une raison pour laquelle quitter la maison ne servirait à rien. Les deux acteurs éponymes, particulièrement Katie, sont justes et nous font croire que cette vidéo est véridique.
 
Normalement, je dirais d’un bon film qu’il faut aller le voir en salle, mais je dois ici faire une exception. Je suis convaincu que Paranormal Activity est plus efficace dans le confort de votre maison, dans le noir avec des écouteurs. C’est un film extrêmement creepy. Ceux qui croient aux fantômes, s’abstenir.
 
 8.0 / 10
 
   
                                                                         Sleepless in San Diego

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s