Les meilleurs monologues: Captain Koons (Pulp Fiction, 1994)

Publié: octobre 29, 2009 dans Les meilleurs monologues
L’une des meilleures scènes de Pulp Fiction est celle où l’on relate l’importance de la montre que Butch (Bruce Willis) tente de retrouver. On y voit en flashback Christopher Walken en militaire s’adresser à un jeune Butch. Il lui explique que cette montre a passé plusieurs années dans le pire des endroits avant de lui donner en cadeau.
 
"…The way your dad looked at it, this watch was your birthright.
He’d be damned if any slopes gonna put
their greasy yellow hands on his boy’s birthright,
 
so he hid it,
in the one place he knew he could hide something:
 
His ass.
 
Five long years, he wore this watch up his ass.
 
Then when he died of dysentery, he gave me the watch.
I hid this uncomfortable piece of metal up my ass for two years.
 
Then, after seven years, I was sent home to my family.
 
And now, little man,
I give the watch to you…"
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s